lundi 31 mars 2014

Classement Pathologique


- Bonjour Docteur
- Bonjour chère patiente. Qu’est-ce qui vous amène, vous avez l’air en pleine forme ?
- Et bien voilà… J’ai fait un truc bizarre, et je voulais vous en parler. Histoire de savoir si c’est pathologique, s’il y a lieu de s’inquiéter.
Sourire bienveillant
- Je vous écoute
- Je viens de faire des travaux chez moi. J’ai redécoré diverses pièces, et l’occasion était trop belle de changer des meubles, pour changer complètement d’intérieur. Ce qui m’a amené à modifier complètement l’emplacement pour mes livres.
Je marque une pause. Pour m’encourager il prend la parole
- Je sais bien que vous être une grande lectrice, il doit y en avoir des livres chez vous.
- Oui
Dans ma tête j’ai des images de livres en tas, en piles branlantes, en attente un peu partout. C’était un beau bazar avant…
- J’ai choisi des bibliothèques, et j’y ai placé tous mes livres. Ey c’est là que j’ai fait un truc bizarre : je les ai classés. Par catégorie. J’ai noté ces catégories sur une fiche, la voici :





- Et en plus, dans chaque catégorie (ou presque), les livres sont classés par ordre alphabétique, ou dans l’ordre des Rougon-Macquart pour Zola… Vous croyez que je suis une maniaque obsessionnelle ?
Jusque-là il était penché en avant, les coudes sur son bureau. Il respire à fond en se redressant, puis se lève et ouvre un placard.
- Comme vous avez confiance e moi, à mon tour de faire une confession : regardez, je classe mes médicaments par catégorie (antidouleurs, antibiotiques, etc…) ; au sein de chaque catégorie, je classe par ordre alphabétique. Ai-je l’air d’un homme équilibré ?
Je hoche la tête.
- Et bien vous voyez, rien de pathologique là-dedans ! Tranquillisez-vous, il n’y a aucune mal à vouloir un peu d‘ordre autour de soi, tant que ça ne s’étend pas à toute votre vie.
Alors je songe à mes placards de vêtements, nettement moins organisés, et je suis rassurée.
- Formidable, merci Docteur !
- Mais c’est tout naturel de vous aider.

Ceux parmi mes lecteurs qui sont proches de moi auront compris que la liste des catégories de livres est la mienne… mais je ne suis pas inquiète sur mon éventuel état pathologique au point de consulter !



4 commentaires:

  1. On pourrait aussi classer les livres en livres antibiotiques, livres euphorisant léger, livres anti-douleur, mais attention à bien mettre sur l'étagère la plus haute et hors de la vue des enfants les livres soporifiques!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, rien de plus triste qu'un enfant qui s'endort devant un livre, si c'est d'ennui...
      Par contre, s'il s'endort la tête pleine de belles images, de rêves, de voyages, de contes... alors vive ce livre pas soporifique pour un sou, placé opportunément sur l'étagère des livres... placebo, pas besoin de médicament pour apprendre à vivre :-)

      Supprimer
  2. Me voilà rassurée. J'ai, un instant été inquiète... J'ai pensé à un toc !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et bien... moi aussi pour tout dire...

      Supprimer